This is a gift

Ce travail propose une réflexion sur la perméabilité de la frontière qui sépare monde réel et espace virtuel. Il soulève les questions du devenir de l’espace naturel, menacé par la surpopulation, l’urbanisation galopante, l’exploitation intensive, le gaspillage et de l’épuisement des ressources naturelles, dans un contexte mondialisé et consumériste.
Dans ma démarche, Internet s’immisce dans le monde réel.
Mon materiau ici sont des mots, expressions, formules, identifiants d’un acte d’achat en ligne collectés sur des plateformes commerciales virtuelles. Implantés dans des paysages bruts, je transforme la nature en site web marchand.
Le caractère purement informatif et fonctionnel du texte sur les panneaux devient le vecteur d’une réflexion sur l’utilité de la mise en valeur de l’objet. Les panneaux suggèrent en plus un désir paradoxal d’appropriation d’un espace, paysage naturel ou un objet réel qui se présente comme inutile ou inutilisable.
Objet d’un désir impossible à assouvir, espace réel et hubris virtuel se téléscopent.
La fonction du mot ainsi détournée de manière ludique invite le spectateur à adopter une posture critique, un recul et un sens du décalage vis-à-vis d’un faux ou d’un non besoin. Il le renvoie in fine à la dialectique métaphysique entre « être et avoir ».
Le titre «This is a gift» questionne le statut véritable de ce que nous apporte le monde virtuel : s’agit-il vraiment d’un cadeau ?

This work is a reflexion about the permeability of the boundary between the real world and virtual space. It raises questions about the future of the countryside, threatened by overpopulation, rapid urbanization, intensive farming, waste and depletion of natural resources, in a globalized and consumerist context.
In my approach, Internet interferes into the real world.
Here, my materials are words, expressions, formulas, identifie a purchase online collected from virtual trade platforms. Established in raw landscapes, I transform the nature in to a merchandasing website.
The purely informative and functional characteristics of the text becomes a vehicule for reflection on the usefulness of the development of the object. The panels further suggest a paradoxical desire to appropriate space, natural landscape or a real object that is as useless or unusable.
Subject of an impossible desire to appease, real and virtual space hubris collide.
The function of the word thus diverted playfully invites the viewer to adopt a critical stance, down and sense vis-à-vis offset a fake or not required. He refers to metaphysics in fine dialectic between “be and have.”
The title “This is a gift” question the true status of what we bring the virtual world: is it really a gift?

Retour haut de page